Comment la sophrologie peut-elle aider l’enfant ?

Le travail de respiration sur le diaphragme permet d’augmenter jusqu’à 40 % la capacité pulmonaire et respiratoire et la résistance à l’effort. Il augmente la plasticité cérébrale, favorise l’introspection apaise le mental, régule les émotions et aide à réduire le stress. La sophrologie permet de recréer un espace interne de temps pour soi.



Le travail sur la mémoire consiste à rechercher des événements dans le passé. La preuve qu’il est capable de se souvenir et donc qu’il a de la mémoire…Contrairement aux idées reçues, la sophrologie caycédienne ne repose pas uniquement sur la respiration, même si cette dernière joue un rôle important. Nous possédons plus d’une cinquantaine « d’outils » !

A partir de quel âge, un enfant est-il réceptif à la sophrologie ?

Dès qu’il est petit, il peut être réceptif. Personnellement, je travaille avec des enfants à partir de 8 ans. Plus l’enfant est jeune, meilleur sont les résultats, car il n’a pas besoin de désapprendre. Je travaille également beaucoup avec les parents, car leur rôle est important dans la réussite du traitement.

Est-ce que l’approche est différente selon les âges et les difficultés rencontrées ?

Chaque enfant va bénéficier d’un « protocole » personnalisé.

Je m’adapte à son vocabulaire, je cherche chez lui, ses potentiels. Je lui apprends à déterminer ses limites. Je lui rappelle qu’il est capable. Je l’aide à retrouver sa motivation, à se reprojeter dans l’avenir et en premier lieu, sur ses études. Je lui apprends à maintenir son attention, par exemple, ne pas se laisser distraire lorsqu’il lit ou fait un exercice. Je lui apprends à rebondir après un échec…J’adapte les techniques en fonction de l’enfant et lui enseigne des outils qu’il va pouvoir se réapproprier au quotidien. Il est important qu’il se sente acteur de son traitement.

Pourquoi cela marche chez l’enfant ?

Les séances sont courtes avec l’enfant, car il apprend vite. Il a moins de préjugés ou de blocages. Il accepte de sentir ce qui se passe. Il est aussi beaucoup plus spontané pour exprimer ce qu’il ressent, ses émotions, ses sensations.

(Extrait de l’article paru sur le site : http://www.sofrocay.com )

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now